Janvier 2021 où le mois de la poisse

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, c’est un article un peu différent que je vous écris, où je vais y faire exclusivement du blabla.

Désolée, parfois le blog est un peu mon journal intime et là c’est totalement le cas, comme un besoin de laisser une trace, pour ne pas oublier ; donc si par avance cela ne vous intéresse pas, n’hésitez pas à arrêter la lecture ici.

Ce mois de Janvier a été assez mouvementé pour notre famille et j’avais hâte qu’il se termine, pour que la poisse soit enfin derrière nous, en espérant que c’est Janvier qui est tout pourri et non pas l’année 2021, car pour le coup ça serait moins drôle.

Bien évidemment, je parle de « poisse » dans le sens « embêtant« , car rien de grave en soi, on est tous en bonne santé, on a toujours un toit sur la tête, et on a toujours notre travail.

Mais ce sont des choses qui tracassent, épuisent par le temps que ça demande en suivant ou quoi …

Bref, je rentre dans le vif du sujet que vous sachiez enfin de quoi je veux parler.

Il y a eu 4 évènements assez rageants au cours de ce mois de Janvier et tout a commencé par le 1er où Emma est tombée dans la baignoire lors du bain avec son grand frère.

C’est la deuxième année qu’il nous arrive quelque chose un 1er ; il y a 2 ou 3 ans, je ne sais plus, lors d’une tempête notre trampoline s’était envolé faisant quelques dégâts sur son trajet chez nous et nos voisins.

Mais cette année, comme je vous disais, c’est notre pépette qui a été victime de notre malédiction du 1er Janvier.

Elle était dans le bain avec mon grand, quand elle a voulu attraper son gros gel douche Mixa ; elle a basculé vers l’avant et s’est cognée au robinet, qui est rectangulaire et donc avec des bords assez tranchants.

Autant vous dire qu’on prévoit dans un futur assez proche, espérons-le, de refaire la salle de bain et on sait désormais que l’on ne remettra pas ce genre de robinetterie.

Elle avait donc l’œil recouvert de sang, cette zone saignant beaucoup.

J’ai tenté de mettre des strips comme j’avais pu faire avec Noah, lorsqu’il s’était ouvert le front, mais cette fois-ci c’était plus délicat, il aurait fallu que je lui rase les sourcils pour que cela tienne, chose que je n’avais pas envie, et avec la paupière en-dessous, c’était difficile de faire tenir tout ça.

De plus que rappelons-le, elle n’a que 17 mois donc autant vous dire qu’il est impossible de lui demander de ne pas y toucher.

J’ai donc appelé au plus vite le papa qui se trouvait au travail à ce moment-là, pour lui demander de rentrer pour garder les garçons le temps que j’amène notre puce aux urgences.

Par chance, il n’y avait pas grand monde aux urgences et ils ont demandé au médecin de la prendre entre deux patients afin de lui appliquer rapidement de la colle chirurgicale.

Elle a beaucoup pleuré lors de l’acte mais plus parce que nous la maintenions que par douleur.

On y est resté seulement une heure, ce qui est un exploit pour des urgences.

Donc pour résumer cette première mésaventure, plus de peur que de mal, mais cela chamboule tout de même, je travaillais le soir même, mais autant vous dire qu’avec tout ça j’étais un peu perturbée, et je n’ai pas réussi à faire la sieste, je n’étais donc pas très en forme le week-end de travail.

Emma a encore la cicatrice, mais j’espère qu’en grandissant cela s’atténuera.

En second soucis pour ce mois de Janvier, c’était au tour de Maël d’avoir un petit soucis de santé.

En effet, il s’est mis à avoir de la fièvre de façon inexpliquée avec des douleurs abdominales assez importantes.

On pensait au départ à une grosse constipation, mais ce point réglé, les douleurs persistaient tout de même, sans parler de la fièvre qui ne baissait pas, donc bien entendu nous avons consulté notre médecin traitant, à deux reprises même, au vu de l’état qui ne s’améliorait pas, et forcément il a eu le droit à son petit test Covid.

Je dois dire qu’il a été assez courageux, car lorsque l’on voit jusqu’où ils enfoncent le bâtonnet, je comprend que cela impressionne, il a versé quelques larmes, et à la fin a même tenté de repousser la main de la biologiste mais tout ceci sans bouger la tête, ce qui a permis de faire le test de manière rapide et efficace.

Heureusement, ce dernier s’est avéré négatif, mais cela ne nous apporta donc pas de réponses sur son état, c’est donc lors de la seconde consultation que notre médecin a émis le doute de la mononucléose, à vrai dire, elle en était quasi sûre au vu des différents symptômes qui se corrélaient, mais je ne lui ai pas fait passer la prise de sang, qu’il devait avoir la semaine suivant si toujours fébrile, ce qui n’était plus la cas.

Il est donc resté une semaine à la maison, tant que la fièvre était présente et pour se reposer, car forcément avec une mononucléose, il était extrêmement fatigué, et je dois dire que c’est encore le cas.

Le soir au retour de l’école, il réclame limite d’aller au lit alors qu’il est encore en train de manger (et on les met à table à 19h), sans parler des énormes cernes qu’il a, il marque très vite en temps normal, mais là c’est pire, je pense donc que les vacances seront les bienvenues.

Encore une fois, comme vous l’avez compris ce deuxième petit soucis est embêtant mais rien de bien grave.

Concernant les deux autres épisodes, cela concerne plus le matériel et plus particulièrement nos véhicules, et oui j’ai bien dis NOS véhicules !!

Commençons tout d’abord, par la première : je me trouvais au travail lorsque papa Samsam m’envoie un message vers 22h30 pour me prévenir que deux chiens s’étaient introduits sur notre parking afin d’essayer d’attraper notre chat caché sous notre voiture.

Ces derniers avaient dû suivre le chat se faufilant dans le grillage, agrandissant le trou.

Mon homme a donc fait partir les chiens voyant ça et s’est recouché.

Ce n’est donc que le lendemain matin au moment de partir à l’école, une fois que j’étais rentrée du travail, que nous avons découvert les dégâts.

En effet, lorsqu’il a voulu démarrer la voiture, elle s’est mise à biper « défaillance des freins« , on a alors pensé que la chatte avait débranché un câble en se cachant dans le moteur, mais en faisant le tour du véhicule on s’est aperçu que c’était bien plus que ça.

Ils ont mangé une partie du pare-chocs, le pare-boue, sans parler de la carrosserie griffée à de nombreux endroits, le bas des portières, les ailes, jusqu’au capot sur lequel ils sont grimpés, et ont rayé les essuie-glaces.

Bref, franchement ils se sont acharnés sur la voiture, je n’imagine même pas l’état de notre chat s’ils avaient mis la main dessus.

Niveau moteur, ils ont arraché les câbles de l’ABS et d’autres des freins je pense, heureusement que c’est arrivé sur notre 5008, plutôt que la Clio, car cette dernière ne nous aurait pas prévenu du défaut des freins et les conséquences auraient pu être nettement plus dramatiques.

Je vous laisse imaginer la réaction de notre assurance, ou encore du dépanneur lorsque j’ai dû raconter les faits, bien évidemment aucun d’entre eux n’avait eu affaire à une telle histoire, limite je me suis demandée s’ils allaient réellement me croire, mais heureusement les photos du véhicule montrent bien que ce sont des animaux qui ont attaqué notre voiture.

Je vous épargne donc tous les soucis logistiques qui ont suivi avec la main courante que nous avons dû faire à la gendarmerie pour pourvoir faire fonctionner l’assurance, le garage qui ne souhaitait pas nous prêter de véhicule au départ, ni même que nous transférions notre véhicule dans un garage agrée afin d’avoir une voiture de prêt, … bref tout ça nous a demandé de nombreux coups de fil, et beaucoup de patience.

Mais normalement tout sera réparé et bien pris en charge. Je dis bien normalement car nous n’avons pas encore récupéré notre voiture et apparemment cela ne sera pas le cas avant le 20 Février.

Quand aux chiens errants nous ne savons pas les propriétaires et nous ne les avons pas revus depuis, on sait juste qu’ils ont également mangé les poules de nos voisins.

Ceci a donc eu lieu le Jeudi 21 Janvier au soir.

Venons donc maintenant au dernier fait de ce mois de Janvier.

C’était le Lundi 25 Janvier en allant chercher les enfants à l’école le soir, j’avais pris la petite avec moi, que j’avais mis à l’avant vu que j’avais la Clio.

Sur la route du retour, dans une descente, j’ai voulu laisser passer des gens au passage de la piste cyclable, j’ai donc freiné, mais la personne derrière ne l’a pas vu et nous a bombé dedans.

Autant vous dire que nous avons été bien surpris, autant par le choc que par le bruit de la tôle.

La petite m’a fait peur ; j’ai mis la main pour éviter que sa tête ne soit projetée, mais juste après, elle semblait déboussolée, et a même commencé à fermer les yeux, j’ai donc eu peur qu’elle soit blessée, mais je pense que comme nous tous, elle avait simplement été choquée par l’impact ou alors je lui ai tout simplement mis le doigt dans l’œil en voulant retenir sa tête.

Quoiqu’il en soit, le temps que je remplisse le constat elle était en train de rigoler avec ses frères.

Je vous épargne le fait que lorsque je suis descendue du véhicule la dame pleurait de voir qu’il y avait des enfants dans la voiture, donc moi sous le choc je me suis mise également à pleurer lui disant que tout allait bien, bref je pense qu’on devait être assez drôle à voir.

Je travaillais le soir même, un peu courbaturée dû au fait de m’être crispée lors du choc, mais sans trop de douleurs non plus, mais deux jours plus tard en faisant, je ne sais plus quoi d’ailleurs, mon épaule a craqué (à mes 18 ans je me suis déplacée la clavicule lors d’une chute), lorsque ça m’arrive j’arrive à la faire craquer de nouveau afin que ça aille mieux, mais là rien du tout.

La douleur s’est donc accentuée au fur et à mesure jusqu’à me retrouver le Lundi suivant à ne même plus pouvoir activer le clignotant ou encore même tirer la chasse d’eau avec mon bras gauche sans pousser un cri de douleur, j’ai donc pris un rendez-vous « en urgence » chez l’ostéopathe, qui après m’avoir dit que j’avais tout le haut du dos bloqué et que cela se répercutait jusque dans le ventre, à réussi à me remettre en place.

Cela reste encore un peu douloureux au bras, mais je peux enfin lever le bras plus haut qu’à la perpendiculaire !!

Tout est bien qui finit bien, vous me direz !!!

Et pour la voiture cette dernière est également au garage et nous devrions la récupérer la semaine prochaine.

Voilà pour nos mésaventures de ce mois de Janvier dont nous nous souviendrons encore longtemps ; rassurez-vous je relativise je me dis qu’il y a bien plus grave dans la vie et je sais de quoi je parle avec ce que je vois au quotidien au travail, et puis d’abord ma devise est « À chaque problème sa solution, et s’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème ! ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s