Vacances été 2020 – Jour 6

Coucou tout le monde !

Je suppose que le titre vous interpelle, mais non vous n’avez pas mal lu, il s’agit bien d’un article sur nos vacances d’été 2020.

En faisant un peu le point sur le blog, je viens de m’apercevoir que je n’avais pas du tout fini de vous partager nos vacances, et avec ce temps de crotte se replonger dans ces souvenirs de soleil, plages, … ne fait pas de mal.

J’espère que ma mémoire ne me fera pas défaut mais au pire je demanderai à mon homme confirmation, comme souvent, car clairement il a une meilleure mémoire que moi pour ce genre de chose, ou disons plutôt que l’on se complète.

On retourne donc sur notre sixième journée de vacances !

Ce jour-là, nous quittions notre logement à Argelès-sur-Mer (que vous pouvez voir ), afin de se rendre à celui de notre seconde semaine de vacances à Puget-sur-Argens.

N’aimant pas perdre de temps, surtout en vacances, j’ai voulu le rentabiliser et trouver une visite à faire sur notre trajet.

C’est alors qu’on a choisi de visiter le Fort de Salses.

Ce monument historique qui a été bâti par l’Espagne de 1497 à 1503, afin de garder l’ancienne frontière entre la Catalogne et la France, est imposant et très bien conservé.

Ce bâtiment, comme son nom de « forteresse » l’indique, était capable de résister à l’artillerie moderne (de l’époque) et de recevoir en temps de guerre une garnison de 1500 hommes.

Les français ont tenté plusieurs fois de l’assiéger, mais sans succès, jusqu’en 1642 où elle a été définitivement conquise par les français.

En 1659, cette forteresse perd tout son intérêt avec la signature du traité des Pyrénées, qui dicte l’appartenance définitive du Roussillon à la France, dès lors le fort se trouve trop loin de la frontière, ce qui a failli entrainer sa destruction ; cela n’eut pas lieu à cause du coût que cela aurait engendré.

Elle sert alors de prison ou encore de magasin à poudre avant d’être classé monument historique en 1886.

La petite note d’histoire terminée, revenons à notre visite, que nous avons effectuée avec des audio guides, afin de savoir à quoi servait telle ou telle pièce.

Et pour les enfants, mon grand de 7 ans, avait un petit livret de jeux, une sorte de Cluedo, où il fallait trouver qui été l’assassin.

Il fallait donc trouver des indices au fur et à mesure de la visite afin de découvrir qui été le coupable, dans quelle pièce et avec quel arme.

Cela a permis à mon grand de ne pas décrocher durant la visite et le petit nous a suivi sans broncher et en s’intéressant bien entendu, tandis que la petite était dans son porte-bébé et n’a pas pleuré si mes souvenirs sont bons.

Bref, cette petite visite était bien sympathique et nous a permis de reprendre la route, en se disant qu’on reviendrait très certainement un jour dans cette région des Pyrénées orientales que nous avons beaucoup aimé.

On est alors arrivé à notre camping Capfun à Puget-sur-Argens, où le mobil-home était nettement plus grand que celui d’Homair, et placé près d’une aire de jeux gonflable pour les enfants, qui étaient donc aux anges (bon cette dernière n’était pas tout le temps gonflé donc pas top top mais bon).

On a profité de notre soirée tranquillement, à défaire nos affaires, préparer les lits de chacun et bien entendu prendre un apéro et se commander de délicieuses pizzas en guise de repas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s