Vacances été 2020 – Jour 8

Coucou tout le monde !

Allez on continue notre escapade dans nos souvenirs de vacances de l’été 2020.

Ce matin-là, nous sommes retournés à Saint-Raphaël et plus particulièrement sur la plage du Débarquement de Dramont, où l’on peut apercevoir en haut de celle-ci, près du parking, une péniche du débarquement gardée en souvenir et restaurée.

Les enfants étaient impressionnés et contents de pouvoir faire des photos autour.

Il y avait également pas mal d’écriteaux afin d’expliquer l’évènement du débarquement de la Provence, avec des photos d’époque.

Nous avons tenté de tout lire, mais avec trois enfants en bas âge, c’est assez compliqué de s’instruire, même si pour ma part j’ai tout simplement appris qu’il y avait eu un débarquement sur la Côte d’Azur, l’ignorant totalement.

On a donc mis en place notre méthode avec papa Samsam : on lit un panneau sur deux et on se raconte ce qu’il y a d’intéressant, si c’est le cas bien entendu !

Ensuite, nous sommes descendus sur la plage afin d’admirer au loin la tour sarrasine sur l’île d’Or qui a inspiré Hergé !

Cet îlot aurait été gagné aux cartes par un docteur, qui y fit ériger une tour à la fin du XIXe siècle, afin d’en faire un lieu de festivités mondaines pour y recevoir les personnalités de la mode de l’époque.

Cette belle époque fut stoppée par la Première Guerre Mondiale.

Un an après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un incendie accidentel la ravagea, et ce n’est que 17 ans après qu’elle fut restaurée.

Elle appartient désormais à un propriétaire privé, qui y a de nouveau établit sa résidence secondaire.

J’avoue que j’aurais trouvé sympa de pouvoir visiter la tour, qui a très certainement inspiré l’album L’île noire des Aventures de Tintin d’Hergé en 1937.

Il parait que la vue sur l’île d’Or est sublime depuis le Cap Dramont, mais il y avait beaucoup de brouillard ce matin-là et je ne vous cache pas qu’avec trois enfants, on ne se sentait pas de s’y aventurer, car notre guide du routard nous indiquait une randonnée de 2h, et comme toujours nous n’avons pas de chaussures adaptées, ni même les petits, on a donc fini par se dégonfler.

La plage est superbe, mais on ne s’est pas installé car près de l’eau, elle n’a que des galets, ce qui n’est pas très confortable et moins plaisant pour les enfants.

On est donc repartis en voiture, afin de faire la route de la corniche de l’Esterel, qui était juste sublime.

On avait clairement l’impression d’être dans un autre pays avec toutes ces roches rouges autour.

Cette route a de nombreux petits parkings à différents points de vue, afin de pouvoir profiter de la vue.

On descendait parfois à tour de rôle car ce n’était pas toujours très sécurisant pour les enfants, mais on a été tous les 5, à la pointe de l’Observatoire du Cap Roux.

À cet endroit, nous avions une très jolie vue, mais ce qui a surtout plu à mon grand était les vestiges d’un blockhaus, ce qui nous a permis de lui parler un peu de tout ça.

Après avoir été au plus loin que nous pouvions de cette route de la corniche de l’Esterel, nous avons fait demi-tour pour rentrer manger et faire notre petit rituel de cette seconde semaine de vacances, profiter de la piscine et des toboggans du camping après la sieste de tout notre petit monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s